Plus Plus

contre l'épidémie d'indifférence

Mis à jour le 17 septembre.

En dépit du succès de la vidéo vue plus de 200 000 fois et de vos interpellations sur les réseaux sociaux, le Président Hollande est resté indifférent. Il a fait le choix de ne pas augmenter la contribution française à la lutte mondiale contre le sida.

Les 16 et 17 septembre, les Etats donateurs du Fonds mondial de lutte contre le sida se sont réunis pour annoncer le montant de leur contribution pour les trois années à venir. Alors que les chefs d’Etat et de gouvernement canadien, américain, britannique, allemand, japonais et italien ont intensifié leurs efforts et augmenté leur participation financière au Fonds, le président français refusé d’en faire autant

Il est le seul dirigeant du G7 à ne pas avoir participé à cet effort collectif.

Ne baissons pas les bras. Avec vous et avec le soutien de AIDES, Coalition PLUS continue de demander au gouvernement français de se mobiliser davantage. Restons séro-solidaires.

Soyons #sérosolidaires

Alerte sanitaire :
le Président Hollande menacé par l’épidémie d’indifférence !

Dans le monde, l’épidémie du sida continue de progresser : chaque jour, elle tue 3300 personnes et en infecte 5750 autres. Pourtant, l’épidémie peut être stoppée selon les Nations Unies. Mais cela ne se fera pas sans volonté politique. Il manque 6 milliards d’euros au niveau mondial pour atteindre cet objectif. Cela paraît beaucoup, mais c’est seulement 0,2% du PIB de la France et 0,01% du PIB mondial.

Le 16 septembre prochain, tous les pays développés, dont la France, se réuniront sous l’égide du Premier Ministre canadien pour annoncer leur contribution à la lutte contre les 3 grandes épidémies (tuberculose, paludisme et sida) jusqu’en 2019. Le Canada, l’Italie, le Luxembourg et les Etats-Unis ont déjà annoncé qu’ils intensifieraient leurs efforts.

La France, pays pionnier de la lutte contre le sida, est aujourd’hui l’un des seuls pays développés à ne pas avoir accru sa contribution financière depuis 5 ans. Est-elle sur le point de baisser les bras au moment même où la victoire contre le sida est si proche ?

M. Hollande, ne soyez pas indifférent, saisissez l’opportunité d’en finir avec le sida. Poursuivez les efforts, faites de la France le pays constructeur d’un monde sans sida !

Monsieur le Président, je vous demande d’annoncer lors du sommet contre les pandémies le 16 septembre prochain à Montréal que la France augmentera sa contribution financière pour mettre fin au sida. Affirmons notre séro-solidarité.

Envoyez un message au Président français.

.@fhollande: M.le Président augmentez la contribution française à la lutte mondiale contre le sida #sérosolidaires epidemie-indifference.coalitionplus.org

LES SÉROSOLIDAIRES

carte de france
8 8 4 0 7

Personnes ont affirmé leur sérosolidarité en demandant au Président Hollande d’augmenter la contribution financière de la France à la lutte mondiale contre le sida.

Soyons #sérosolidaires

Copiez ce mail et envoyez-le depuis votre boîte mail à jean-pierre.jouyet@elysee.fr  (Secrétaire Général de l'Elysée) en mettant rodolphe.gintz@elysee.fr (conseiller budgétaire à l'Elysée) et epidemie-indifference@coalitionplus.org en copie. Merci!

Objet du mail : M. le Président, affirmez votre séro-solidarité !

Monsieur le Président de la République,

Chaque jour dans le monde, 3300 personnes meurent du sida et 5750 sont nouvellement infectées. Pourtant, selon l’ONU, avec 6 milliards d’euros supplémentaires par an, soit 0,01 pourcent du PIB mondial, l’épidémie peut être stoppée.

Le 16 septembre prochain, tous les pays développés se réuniront à Montréal pour annoncer leur contribution à la lutte contre les grandes épidémies jusqu’en 2019. Le Canada, l’Italie et les Etats-Unis se sont déjà engagés à intensifier leurs efforts, alors que la France, pays pionnier de la lutte contre le sida, n’a pas accru sa contribution financière depuis cinq ans. Comment pourrions-nous baisser les bras alors que la victoire est si proche ?

Monsieur le Président, je vous appelle à ne pas rester indifférent à cette opportunité historique : débarrasser la planète du sida. Pour y parvenir, je vous demande d’annoncer lors du sommet du 16 septembre que la France augmentera, elle aussi, sa contribution financière.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de ma haute considération.